Découvrez tous les frais liés à votre assurance-vie

ParNoemie

Découvrez tous les frais liés à votre assurance-vie

Si l’épargnant ne sait pas avec exactitude ce que son assurance-vie lui rapportera à la date d’échéance, il doit au moins savoir ce qu’il aura à dépenser. Les frais à payer sont connus d’avance et ils permettent d’éviter toutes mauvaises surprises plus tard. S’il s’agit d’un changement d’épargne, de capital ou toute autre modification, s’informer sur les frais cachés avant toute opération est capital.

Les frais liés à l’assurance vie

Les frais des assurances vie sont de divers ordres, mais il est toujours important de les connaître avant de s’engager à signer le contrat. Bien que certaines conventions en ligne réduisent les frais au contrat, tous les épargnants censés évitent les accords complexes qui donnent un rendement faible en fin de compte.

Les frais d’entrée, de versement ou de commercialisation

Il s’agit de la rémunération à la charge de l’assureur ou du vendeur. Soustrait au montant du capital investi, ces frais sont absents dans les contrats en ligne. Ils vont de 1 à 5% selon les divers supports de placement et les compagnies d’assurance et peuvent être négociables.

Les frais de gestion

Soustraits du montant total de l’investissement géré, ces droits s’expriment en pourcentage et se calculent en temps. Ils sont déflaqués des contributions obtenues chaque année et se prélèvent différemment, d’un contrat multi support à un mono support.

En plus, en fonction du mode de gestion du contrat que l’épargnant choisit, l’assureur taxe un pourcentage à déduire. Il en est de même pour l’administration dans les contrats en fonds en unités de compte et dans les contrats en fonds en euros. En unités de compte, la gestion varie de 0.47% à 12% et s’avère plus difficile pour le souscripteur.

D’un autre côté, la gérance de son contrat est une possibilité offerte à tous via internet. L’épargnant peut aussi en déléguer l’administration à des experts, soit gratuitement, soit moyennant une majoration annuelle de 0.10 à 0.40%. D’autres opérateurs optent pour une contribution moyenne selon les résultats reçus et le profil d’administration sélectionnée par le souscripteur. De plus, dans le cas où les performances augmentent, l’assureur peut recevoir jusqu’à 15% des bénéfices extraits.

Les frais d’arbitrage

Les frais d’arbitrage sont aussi des droits de transfert de fonds d’un support à un autre. Il s’agit des frais qui s’imputent lors des actions et du mouvement du marché. Pour toutes les opérations, l’assureur facture soit par forfait soit en pourcentage selon les conventions soumis. Pour un rendement satisfaisant, il est préférable de privilégier des contrats avec un à trois arbitrages gratuits par an.

Les autres frais prévus dans les contrats

Tous les frais ne sont pas visibles de prime à bord au moment de la souscription d’un contrat d’assurance. Cependant, ils existent et doivent être envisagés avant la fermeture ou le changement du contrat. Il s’agit des frais de rachat, des prélèvements sociaux, les frais de sortie anticipée, les contributions sociales, les frais cachés, etc. De plus, certains contrats prévoient des pénalités pour le rachat partiel ou total, les avances ou les prêts à moins de 0.5%.

À propos de l’auteur

Noemie author

Laisser un commentaire