Origine et Caractéristiques de l’Oligothérapie

oligotherapie

L’Oligothérapie est une forme de médecine douce basée sur l’administration d’oligo-éléments ou minéraux présents en petite quantité dans l’organisme qui présentent des actions considérables.

Historique et définition de l’oligothérapie

Gabriel Bertrand crée le terme « oligo-élément » à travers son étude sur la composition des tissus vivants et sur les transformations chimiques qui les caractérisent.

Le docteur Jacques Ménétrier reprend ensuite ses travaux et crée différentes solutions. Il définit ainsi une méthode thérapeutique fonctionnelle (ou de terrain) : l’Oligothérapie.

80 oligo-éléments existent, dont le fer, l’iode, le bore, le cobalt, l’aluminium, l’arsenic, l’étain, le fluor, le molybdène, le nickel, le plomb, le sélénium, le silicium, le vanadium, le potassium, le zinc, etc.

Certains sont essentiels, indispensables au bon fonctionnement du corps humain, d’autres sont toxiques pour l’organisme s’ils sont consommés à forte dose.

Ils ne sont pas produits par le corps, mais par le biais de l’alimentation et une carence en ces éléments peut déséquilibrer le métabolisme.

Les bienfaits

Ces nutriments ont différentes actions dans le fonctionnement du corps humain.

Ils permettent l’action de multiples enzymes pour le développement des différents processus métaboliques, le fonctionnement des défenses immunitaires, des cellules et tissus luttant contre les dommages causés par les radicaux libres.

Le déficit fait surgir divers symptômes dont la fatigue, la nervosité, les problèmes de sommeil, l’affaiblissement du système immunitaire, etc.

Ci-après quelques oligo-éléments et leurs vertus :

Le chrome agit sur les graisses et aide à contrôler le taux de cholestérol. Il agit également sur la sensation de satiété

  • Le cuivre protège les articulations et permet de lutter contre l’arthrose
  • L’iode est nécessaire à la production des hormones thyroïdiennes
  • Le manganèse permet de lutter contre les allergies
  • Le sélénium a des propriétés anti-oxydantes

Usage

Ils se présentent sous forme de liquide ou de comprimé à prendre par voie sublinguale (à laisser dissoudre sous la langue). Cette méthode assure un passage rapide dans le sang.

Sa prise est incompatible avec les traitements médicamenteux. Elle peut être utilisée chez les enfants (plonger le produit dans de l’eau) et chez les nourrissons par la voie perlinguale (verser le liquide avec un compte-gouttes dans le sillon entre la gencive et la joue avec la tête en position verticale). La voie injectable intramusculaire peut aussi être utilisée, mais les cas sont rares.

Ces nutriments ne doivent absolument pas être en contact avec le métal de peur qu’ils ne se dégradent.

Les différentes formes

Deux voies se sont développées suite aux apports de l’ordre du millionième de gramme ou la voie catalytique.

La voie nutritionnelle (exprimée en milligramme ou en fractions de milligramme) classe les oligo-éléments dans des catégories dites « essentielles » et « non essentielles », définit la fonction des différents éléments, révèle les troubles dues aux carences et fixe les besoins quotidiens moyens selon certaines conditions particulières et l’âge du patient.

La voie pharmaceutique (exprimée en milligramme) se base sur l’utilisation de doses élevées. Elle se limite également à certains cas particuliers de pathologie organique.

Voici les différentes formes spécialisées d’oligo-éléments :

  • Solution buvable en ampoules de 2 ml
  • Flacons uni-doses
  • Comprimés sublinguaux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *